Les conférences depuis 2020

Samedi 10 décembre 2022 - Joël Cornette
Une obsession française : le roi absolu, de François Ier à Louis XIV (1515-1715)

 

Cette conférence est donnée par Joël Cornette, agrégé d’histoire, professeur émérite à l’université Paris 8-Vincennes.

 

Du premier Capétien au dernier des Bourbons, la tentation et l’affirmation « absolutistes » n’ont cessé d’être la marque de la monarchie française, son ADN en quelque sorte. Les deux siècles encadrés par les règnes de François Ier et de Louis XIV constituent un effervescent laboratoire politique. Il expérimente des formes de gouvernements centrés sur la personne royale.

 

Le corps du souverain, « fort » (François Ier, Henri II, Henri IV, Louis XIV), ou « faible » (François II, Charles IX, Henri III, Louis XIII dans une certaine mesure) constitue le moteur de cette quête du pouvoir absolu : les épisodes de troubles, d’oppositions, de guerres civiles ou religieuses, sont contemporains d’un roi enfant, absent, décrédibilisé, à l’exemple des guerres de Religion (1562-1598) ou de la Fronde (1652-1652).

Cette hyperpersonnalisation de la puissance est la contribution française à l’histoire de la souveraineté, une spécificité qui a traversé les siècles, les régimes, les révolutions. Jusqu’à notre monarque républicain.

 

La séance s'est clôturée avec une séance de dédicaces des ouvrages Le roi absolu. Une obsession française 1515-1715 (Tallandier, 2022) et Anne de Bretagne (Gallimard, 2021) organisée en partenariat avec la librairie Dallongeville Gerboux.

 

 

Samedi 3 décembre 2022 - Arnaud-Dominique Houte
La société française et les voleurs (XIXe-XXe siècles)

 

Conférence par Arnaud-Dominique Houte, professeur d’histoire contemporaine à Sorbonne-Université. Il est notamment l'auteur de Propriété défendue. La société française à l’épreuve du vol. XIXᵉ-XXᵉ siècles (Gallimard, 2021 - Prix du livre d'histoire du Sénat 2021) et Le métier de gendarme au XIXe siècle (PUR, 2010).

 

Le vol est une des réalités les mieux partagées (hélas) de notre expérience sociale. S’agit-il pour autant d’un phénomène atemporel, qui échapperait à l’Histoire ? Certainement pas, et le conférencier s'est intéressé dans cette présentation, devant une quarantaine de personnes à expliquer les évolutions contemporaines de notre sensibilité au vol et aux voleurs.

 

Au XXème siècle dans une France qui célèbre la propriété, la protection des biens inspire des politiques de sécurité publique et des pratiques de surveillance privée (les serrures se renforcent, les chiens aboient, les voisins épient). Solidement enraciné, ce consensus propriétaire résiste au défi des contestations politiques, des crises et des guerres, mais il cède sous la pression des mutations sociales et culturelles qui s’accélèrent avec les années 1960-1970. Au temps des assurances et de la consommation de masse, le vol n’est plus la menace prioritaire ; plus banal, il n’en reste pas moins le principal facteur de l’insécurité moderne.

 

La séance s'est clôturée avec une séance de dédicaces, organisée en partenariat avec la librairie Dallongeville Gerboux.

 

 

Samedi 15 octobre 2022 - Hugo Freby
Achever, transformer et restaurer la cathédrale de Noyon de 1200 au lendemain de la Seconde Guerre mondiale

 

A l'occasion de ses travaux de recherches sur la cathédrale de Noyon, la conférence donnée par Hugo Freby, doctorant en histoire de l’art médiéval à l’université de Picardie Jules Verne, avait pour objet de déterminer l’ampleur des modifications et réparations depuis l’achèvement du gros œuvre aux environs de 1200, de les contextualiser et d’identifier les causes qui les ont motivées, en distinguant les entreprises de sauvegarde, d’embellissement, d’adaptation aux usages liturgiques et les remises en état consécutives aux incendies et aux guerres.

 

C'est donc un regard neuf que nous a proposé ce jeune chercheur sur la cathédrale devant une cinquantaine de personnes présentes. 

 

 

 

Samedi 14 mai 2022 - Cécile Maillard-Pétigny
Autour du peintre Joseph-Félix Bouchor : l’homme, les idées et l’art de son époque
 
Devant une trentaine de personnes, Cécile Maillard-Pétigny, directrice des musées de Noyon a évoqué par les textes et les images les rapports qu’entretint le peintre Joseph-Félix Bouchor (1853-1937) avec les courants artistiques et intellectuels de son temps.

 

L'assemblée générale de la société était organisée, après la communication sous la présidence de Jean-Yves Bonnard, en présence de plus de 30 personnes présentes et de nombreux pouvoirs.

Le rapport financier présenté confirme de bonnes finances grâce à la reprise des adhésions après une sitaution sanitaire complexe, aux ventes des publications, des dépenses réduites et une subvention annuelle de la ville de Noyon. Les deux rapports ont été adoptés à l'unanimité. Le Conseil d'administration a été reconduit avec un nouveau administrateur: Calixte Madej.
 

 

 

Samedi 26 mars 2022 - Claude Gauvard
Jeanne d'Arc. Héroïne diffamée et martyre
 
Ce samedi 26 mars 2022, la Société historique de Noyon recevait Claude Gauvard, professeure émérite d'Histoire du Moyen Âge de l'université Paris1 Panthéon-Sorbonne pour une communication sur Jeanne d'Arc à l'occasion de la publication de son ouvrage Jeanne d'Arc. Héroïne diffamée et martyre (Gallimard, 2022).
 
Après un rappel du contexte historique, Claude Gauvard, s'est attachée à développer, devant plus de 60 personnes, le procès de condamnation, véritable tribunal d'inquisition pour déshonorer la Pucelle. Les juges font d'elle une "putain ribaude" et une sorcière, comme l'explique la conférencière. Pourtant, le courage de Jeanne d'Arc et son supplice n'ont pas suffi à lui attirer la reconnaissance du roi. La réhabilitation par Charles VII fut le dernier point de sa communication.
 
La séance s'est clôturée avec une séance de dédicaces, organisée en partenariat avec la librairie Dallongeville Gerboux
 

 

 

Samedi 19 mars 2022
Bilan annuel du Service département d’archéologie de l’Oise
 
Ce samedi 19 mars, le Service départemental d’archéologie de l’Oise proposait en partenariat avec la Société historique de Noyon un bilan des nombreuses opérations réalisées dans le Noyonnais.
 
Devant une assistance nombreuse, les archéologues et responsables d’opérations ont présenté les résultats des diagnostics réalisés dans le cadre du canal Seine Nord Europe ou encore des travaux routiers.
 

 

 

 

 

Samedi 13 novembre 2021 - Nicolas Offenstadt
Que reste-t-il de la République Démocratique Allemande (RDA) ?
Sur les traces d'un pays disparu

 

Conférence par Nicolas Offenstadt, maître de conférences habilité à diriger des recherches à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Devant une assistance, de près de 70 personnes, Nicolas Offenstadt a d'abord présenté sa démarche : l’exploration urbaine.
Après avoir recherché quels endroits pouvaient être les plus intéressants, il s'y rend, prélève quelques échantillons de documents, puis compare le résultat de ses trouvailles avec ce que peuvent donner des archives officielles (par exemple des photos des lieux à l'époque de leur splendeur). Ces dernières pérégrinations montrent, d’ailleurs, que des bâtiments sur lesquels il avait travaillé ont été purement et simplement rasés avec tout leur contenu.
Ce travail de recherches lui permet véritablement de mesurer les effets économiques et sociaux de la réunification allemande. La liquidation de 10 000 entreprises communistes par la Treuhand s'est faite dans la précipitation pour des raisons idéologiques et dans l'affairisme le plus débridé pour les aspects pratiques. On mesure mal le choc qu'a pu représenter pour une population de 16 millions d'habitants la perte de 2,5 millions d'emplois en quatre ans. Deux tiers des gens ont dû changer d'emploi dans ces mêmes quatre ans. L'immobilier a souvent été racheté par des Allemands de l'Ouest, seuls à avoir les capitaux nécessaires aux opérations de réhabilitation. Avec en plus le changement de nom des rues, ou encore le déplacement de nombre de statues, c'est tout un cadre de vie dans lequel des millions de gens avaient vécu qui s'est retrouvé dévalorisé quand il n'était pas détruit.
A côté de quelques nostalgiques, le résultat essentiel est un trouble de l'identité qu'aucune parole officielle n'a jamais assumé. Beaucoup de petits musées ont ouvert sur la vie en RDA, mais ils sont le fait d'initiatives privées. La traduction en est aujourd'hui politique avec le parti d'extrême-droite qui surfe sur cette identité bafouée, avec des slogans lourds de sens, comme "Nous sommes le peuple" ou "L'Est se lève".
Les questions avec la salle ont été l'occasion de préciser ou de compléter certains points.
 
La séance s'est clôturée avec une séance de dédicaces, organisée en partenariat avec la librairie Dallongeville Gerboux.

 

 

Vendredi 22 et samedi 23 octobre 2021
Colloque : Les années 20 dans l'Oise

 

Le colloque des sociétés historiques de l’Oise, organisé à Crépy-en-Valois, se proposait de réfléchir sur les années 1920 dans l’Oise, depuis la fin de la Grande Guerre jusqu’au début des années trente marquées par l’entrée dans la crise économique.

 

 

 

 

Samedi 5 juin 2021 - Rémi Duvert

Soie et pneus : hauts et bas de l’usine de Clairoix (1926-2016)

 

Conférence illustrée par Rémi Duvert, historien amateur et membre fondateur de l'association « Art, Histoire et Patrimoine de Clairoix ».

 

Devant une vingtaine de personnes, selon la jauge demandée, Rémi Duvert, a présenté l’histoire de l’usine de Clairoix : une éphémère filature de soie, transformée en une manufacture de pneus Englebert, puis Uniroyal, puis Continental.

 

 

Version imprimable | Plan du site
Société historique, archéologique et scientifique de Noyon - Hôtel de ville - Place Bertrand Labarre - 60400 Noyon