Société historique, archéologique et scientique de Noyon

Fondée en 1856, régie par la loi de 1901 sur les associations

Abbaye Saint Eloi (XVIIe siècle). Vue cavalière (1677), gravure extraite du "Monasticon gallicanum", collection SHASN

nos publications

Le numéro n°294 des Etudes Noyonnaises, bulletin annuel de la Société historique, est en ligne !

Lisez en ligne les articles de la Société historique publiés dans le Vivre à Noyon !

Nouveau : Le chanoine Dhivert (VAN n°132)

PROGRAMME D'ACTIVITES CULTURELLES
SEPTEMBRE - DECEMBRE 2022

 

Programme SHASN 2e semestre 2022 définit[...]
Document Adobe Acrobat [9.4 MB]

CONFERENCES

Nos conférences sont gratuites et ouvertes à tous.

Samedi 3 décembre à 14h30

La société française et les voleurs (XIXe-XXe siècles)

 

Le vol est une des réalités les mieux partagées (hélas) de notre expérience sociale. S’agit-il pour autant d’un phénomène atemporel, qui échapperait à l’Histoire ? Certainement pas, et on s’intéressera dans cette conférence à expliquer les évolutions contemporaines de notre sensibilité au vol et aux voleurs : comment la menace, inquiétante et réprouvée, s’est-elle transformée en risque, assurable sinon toléré ? Pourquoi la morale reste-t-elle si unanimement hostile aux voleurs ? Comment la réponse sécuritaire s’est-elle adaptée, tant bien que mal, aux mutations de la délinquance ?

 

Cette présentation donnée par Arnaud-Dominique Houte, professeur d’histoire contemporaine à Sorbonne-Université, sera nourrie d’exemples nombreux, pour beaucoup empruntés aux archives picardes.

 

Les ouvrages Propriété défendue. La société française à l’épreuve du vol. XIXᵉ-XXᵉ siècles (Gallimard, 2021) et Le métier de gendarme au XIXe siècle (PUR, 2010) seront proposés à la vente par la librairie Dallongeville Gerboux à l’issue de la conférence.

 

> Auditorium du Chevalet - 6 place Aristide Briand, Noyon

 

 
Samedi 10 décembre à 14h30

Une obsession française : Le roi absolu, de François Ier à Louis XIV (1515-1715)

 

Du premier Capétien au dernier des Bourbons, la tentation et l’affirmation « absolutistes » n’ont cessé d’être la marque de la monarchie française, son ADN en quelque sorte. Les deux siècles encadrés par les règnes de François Ier et de Louis XIV constituent un effervescent laboratoire politique. Il expérimente des formes de gouvernements centrés sur la personne royale.

 

Le corps du souverain, « fort » (François Ier, Henri II, Henri IV, Louis XIV), ou « faible » (François II, Charles IX, Henri III, Louis XIII dans une certaine mesure) constitue le moteur de cette quête du pouvoir absolu : les épisodes de troubles, d’oppositions, de guerres civiles ou religieuses, sont contemporains d’un roi enfant, absent, décrédibilisé, à l’exemple des guerres de Religion (1562-1598) ou de la Fronde (1652-1652).

Cette hyperpersonnalisation de la puissance est la contribution française à l’histoire de la souveraineté, une spécificité qui a traversé les siècles, les régimes, les révolutions. Jusqu’à notre monarque républicain.

Cette conférence, proposée par Joël Cornette, agrégé d’histoire, professeur émérite à l’université Paris 8-Vincennes, contribuera à éclairer cette histoire originale de notre monarchie, cristallisée sur la figure d’un souverain « jupitérien ».

 

Les ouvrages Le roi absolu. Une obsession française 1515-1715 (Tallandier, 2022) et Anne de Bretagne (Gallimard, 2021) seront proposés à la vente par la librairie Dallongeville Gerboux à l’issue de la conférence.

 

> Auditorium du Chevalet - 6 place Aristide Briand, Noyon

 

Version imprimable | Plan du site
Société historique, archéologique et scientifique de Noyon - Hôtel de ville - Place Bertrand Labarre - 60400 Noyon