Noyon en 1631 par Tassin © Musées de Noyon

Programme des activités culturelles

Mars > Juin 2019

Chaque semestre, la société organise un cycle de conférences ouvertes à tous et un calendrier de sorties culturelles que nous vous invitons à découvrir ci-dessous.

 

Samedi 2 mars 2019 à 14h30

Assemblée générale  

Adhérer à la Société historique de Noyon

 

> Salle Roger Lefranc, rue Sainte Godeberthe, Noyon.

 

 

CONFERENCES

 

Olivier Wieviorka, Une Histoire de la résistance en Europe occidentale. Editions Perrin. 2017.

Samedi 30 mars à 14h30

Histoire de la Résistance en Europe occidentale

 

Résultat de recherche d'images pour "olivier wieviorka"

Par Olivier Wieviorka, professeur à l’Ecole normale supérieure de Cachan et historien reconnu de la Résistance et de la Seconde Guerre mondiale, auxquelles il a consacré plusieurs livres, dont une Histoire du Débarquement en Normandie qui fait autorité et une Histoire de la résistance acclamée par la critique, primée par l’Académie française et plébiscitée par le public. Il a également codirigé Les Mythes de la Seconde Guerre mondiale. Son dernier livre s’intitule Une Histoire de la Résistance en Europe occidentale.

 

La Résistance en Europe de l’ouest a fréquemment été considérée comme un phénomène national et autochtone, ce qu’elle a assurément été : les résistants ont d’abord et avant tout combattu pour libérer leur pays de l’occupant allemand, et ce, dans un cadre national. Mais cette vision omet le rôle important que la Grande-Bretagne d’abord, puis les Etats-Unis, ont joué pour épauler les partisans. Définition d’une stratégie, imposition d’un modèle organisationnel unique, légitimation – ou non – des pouvoirs en exil…, autant d’éléments sur lesquels les Anglo-Américains ont pesé - parfois très lourdement.

La conférence reviendra sur la pluralité de ces aspects d’autant plus méconnus que les pouvoirs, à la Libération, se sont empressés d’oublier le rôle, pourtant décisif, joué par les Alliés.

 

> Auditorium du Chevalet - 6 place Aristide Briand, Noyon.

Samedi 15 juin à 14h30

Les découvertes archéologiques récentes dans le nord-est de l’Oise

 

A l’occasion des Journées nationales de l’archéologie, Samuel Guérin, archéologue à l’INRAP, Hélène Dulauroy-Lynch, chef du Service départemental d’archéologie de l'Oise, Cyril Meunier, archéologue au service départemental d’archéologie de l'Oise et Fabrice Reutenauer, responsable du Service archéologique de la Ville de Noyon, présenteront les résultats des dernières opérations réalisées à Compiègne, Ribécourt et Noyon.

 

> Auditorium du Chevalet - 6 place Aristide Briand, Noyon.

SORTIES CULTURELLES

 

Le musée Gallé-Juillet de Creil

Dimanche 12 mai

Sortie en covoiturage au musée Gallé-Juillet et à la maison de la faïence de Creil (Visite guidée)

 

Le musée Gallé-Juillet regroupe deux maisons fondées sur les ruines du château fort de Creil, la maison Gallé-Juillet et la maison de la faïence.
La maison Gallé-Juillet présente une collection d'arts décoratifs remarquable constituée de meubles, tableaux, objets d'art, jouets anciens, céramiques... Située près de l'Oise et bordée par un jardin, elle donne un bel exemple du mode de vie de la bourgeoisie provinciale au XIXème siècle.
La maison de la faïence qui présente une collection de plus de 600 faïences de Creil et de Creil et Montereau, elle abrite également la salle où est exposé le trésor de l'écluse de Creil composée de pièces en argent et en bronze du IIIème siècle.

Le château de Malmaison

Jeudi 20 juin

Voyage organisé à Suresnes et Rueil-Malmaison

(Visite guidée du Mémorial de la France combattante au Mont-Valérien, repas dans un restaurant de la ville et visite guidée du château de Malmaison)

 

Le Mémorial de la France combattante

Lieu de culte médiéval devenu forteresse militaire au cours de XIXème siècle, le Mont-Valérien a été le principal lieu d’exécution de résistants et d’otages en France par l’armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

La multiplicité des parcours des 1008 fusillés, nous permet aujourd’hui d’en décrire la diversité. Après la guerre, le site est choisi pour honorer la mémoire des morts pour la France de 1939 à 1945, et, le 18 juin 1960, le général de Gaulle y inaugure le Mémorial de la France combattante.

Ces hommes, assassinés parce qu’ils étaient résistants, otages, Juifs ou communistes sont autant de rappels à notre histoire qui firent naturellement de ce site le premier des Hauts lieux de la mémoire nationale du ministère de la Défense, aujourd'hui géré par l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

 

Le château de Malmaison

Acquis par Bonaparte à son retour d'Egypte, le Château de Malmaison, réaménagé par les architectes impériaux Percier et Fontaine, est très apprécié du Premier Consul. Entre 1800 et 1802, le gouvernement siège autant à Paris qu'à Malmaison. Un salon est spécialement aménagé à cet effet.

De nos jours, le Musée National évoque différentes périodes de la vie de Napoléon. Malmaison fait pénétrer le visiteur dans l´intimité de Bonaparte et de Joséphine, et la fascination exercée par ce musée provient de son atmosphère et du caractère d´authenticité qu´il a conservé.

 

> Pour les deux sorties, les programmes complets seront envoyés ultérieurement aux adhérents.

EXPOSITIONS ORGANISEES PAR LES MUSEES DE NOYON

 

Trésors cachés. Dix années de restauration à Noyon

 

Cette exposition propose un aperçu des travaux de restauration initiés par la Ville sur le patrimoine mobilier. Certaines oeuvres, récemment restaurées et encore inédites, sont exceptionnellement exposées à cette occasion.

Elle permet aussi de découvrir les techniques et la déontologie de la restauration et met en avant le travail minutieux et passionné effectué par les restaurateurs.

 

> Galerie du Chevalet - 6 place Aristide Briand, Noyon.

Exposition présentée jusqu’au 18 mai. Entrée libre et gratuite. Horaires habituels du Chevalet.

Fragment issu d’un portail de la cathédrale de Noyon © Musées de Noyon

Fragments gothiques. La sculpture retrouvée de la cathédrale Notre-Dame de Noyon

 

L’exposition permettra de mettre en lumière la richesse du décor sculpté disparu à la Révolution française en présentant 200 fragments issus du dépôt lapidaire de la cathédrale : chapiteaux, éléments de statues ou d’ornements, reconstitutions, seront révélés pour la première fois au public.

 

> Musée du Noyonnais - 7 rue de l'Evêché, Noyon.

> Cathédrale Notre-Dame de Noyon.

 

Exposition présentée du 26 avril au 20 décembre.

Horaires et tarifs habituels au musée. Entrée gratuite au musée le premier dimanche du mois.

Nouvelles publications

La Société historique de Noyon a contribué récemment à deux nouvelles publications. La première concerne les actes du colloque Etre en guerre dans l’Oise, 1914-1918 organisé en 2016 à Clermont par le collectif des Sociétés d'histoire de l'Oise.

 

De plus, les actes du colloque 1994-2014. Vingt années de découvertes de peintures monumentales. Bilans et perspectives organisé à Noyon en 2014 viennent d’être publiés.

 

Les ouvrages sont disponibles sur www.societe-historique-noyon.fr/edition

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
SHASN Fondée en 1856, régie par la loi de 1901 sur les associations