Noyon en 1631 par Tassin © Musées de Noyon

Programme des activités culturelles

Septembre > décembre 2017

 

Chaque semestre, la société organise un cycle de conférences ouvertes à tous et un calendrier de sorties culturelles que nous vous invitons à découvrir ci-dessous.

EXPOSITION

1917, la première libération de Noyon

 

Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, le musée du Noyonnais présente du 18 mars au 23 décembre 2017 « 1917, la première libération de Noyon ». Cette exposition est organisée par la Société Historique, Archéologique et Scientifique de Noyon et Patrimoine de la Grande Guerre avec le soutien de la Ville de Noyon.

 

Cette exposition retrace, à partir de documents d'époque (journaux, photographies, films, cartes postales, livres...), les étapes de la première libération de l'Oise consécutive au repli allemand sur la ligne Hindenburg. Retour sur ces jours historiques qui ont placé Noyon sous les feux des projecteurs médiatiques...

 

Musée du Noyonnais  - 7 rue de l’Évêché  - 60400 Noyon - 03 44 09 43 41

Ouverture tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h sauf le lundi, le 1er mai et le 11 novembre.

 

Tarif plein : 4€ / Tarif réduit* : 2€50 Billet jumelé avec le musée Jean Calvin.

*Les tarifs réduits concernent les jeunes de moins de 18 ans, les étudiants de moins de 25 ans, les demandeurs d’emploi, les enseignants, les adhérents de la média-thèque du Chevalet, les personnes handicapées, les plus de 70 ans, les groupes d’au moins 10 personnes.

 

Entrée gratuite le 1er dimanche du mois.

 

Pour aller plus loin :

- L’Occupation allemande de Noyon, les carnets de guerre d’une sœur infirmière, SHASN, 2003. 

- Noyon dans la Grande Guerre, Images du cœur de la France, SHASN, Noyon, 2015.

Appel à communication / Colloque 

Vendredi 2 et samedi 3 novembre 2018 - Salles Saint-Nicolas, Compiègne

1918, finir la guerre dans l'Oise

 

Un contexte local

Département libéré de l’occupation allemande à la suite du repli Alberich de mars 1917, l’Oise demeure dans la zone des armées en raison de sa proximité du front et de sa situation de carrefour fortement emprunté. Siège du Grand Quartier Général des armées françaises, Compiègne est un centre décisionnel soumis aux menaces des bombardements.

Avec l’offensive allemande du 21 mars 1918, l’Oise devient de nouveau un territoire de combat marqué par des batailles célèbres (Noyon les 24 et 25 mars, le Mont-Renaud du 25 mars au 30 avril, le Matz du 9 au 11 juin) particulières destructrices dans son quart nord-est et de violents bombardements aériens sur ses principaux centres urbains (Compiègne, le bassin creillois, Beauvais…) et ses voies de communication.

Le 2 septembre 1918, le département de l’Oise est libéré définitivement et connaît une célébrité internationale, le 11 novembre suivant, avec la signature de l’armistice en forêt de Compiègne.

 

 

Le projet

Après avoir organisé un premier colloque à Senlis en 2014 sur le thème « 1914 , Entrer en guerre dans l’Oise » puis un deuxième colloque à Clermont en 2016 sur le thème « 1915-1917, l’Oise en guerre », le Collectif des sociétés historiques de l’Oise se propose d’organiser deux journées d’études autour de la thématique « 1918, finir la guerre dans l’Oise ».

Ce colloque se tiendra les 2 et 3 novembre 2018 aux salles Saint-Nicolas, à Compiègne, ville où sera célébré le 11 novembre suivant le centenaire de l’Armistice.

Par cet appel à communications, le Collectif des sociétés historiques de l’Oise propose aux historiens professionnels et amateurs de venir partager le fruit de leurs recherches historiques portant sur la période 1917-1919 (du repli Alberich à l’immédiat après-guerre) avec comme dénominateur commun le département de l’Oise.

 

La date limite de soumission des propositions est fixée au 15 décembre 2017.

 

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le document ci-dessous.

Appel à communication.pdf
Document Adobe Acrobat [129.8 KB]
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
SHASN Fondée en 1856, régie par la loi de 1901 sur les associations